Contour d'une feuille d'érable

Consultation auprès de la communauté des vétérans

À propos de cette consultation

Anciens Combattants Canada (ACC) est en train de revoir sa façon de communiquer avec les vétérans, les membres actifs des Forces armées canadiennes (FAC) et leur famille. Il est important que les anciens militaires connaissent l’éventail des avantages et des services qui leur sont offerts en matière de bien-être et qu’ils sachent comment obtenir du soutien quand ils en ont besoin.

Les résultats de cette consultation aideront ACC à explorer de nouvelles façons de joindre les anciens membres des FAC pendant leur transition vers la vie après le service, et à communiquer plus efficacement avec les vétérans à l’avenir. À long terme, cela permettra d’améliorer la santé physique et mentale des vétérans et des membres de leur famille.

Contexte

En mars 2018, on estimait que la population de vétérans canadiens s’élevait à 649 300; de ce nombre, 48 300 étaient d’anciens militaires ayant servi en temps de guerre et 601 000 ayant servi dans les FAC

Les vétérans que sert ACC représentent environ 20 % de toute la population des vétérans du Canada. De nombreux anciens militaires ne reçoivent des avantages et des services d’ACC; il est possible que certains d’entre eux ignorent simplement les différents avantages et services qu’ACC offre et auxquels ils pourraient avoir droit, y compris les nouveaux avantages comme l’allocation pour études et formation.

Les nouveaux programmes d’ACC sont conçus pour aider les vétérans des FAC et leur famille à faire la transition vers la vie après le service. Il est important que tous les vétérans qui sont admissibles aux avantages et aux services d’ACC, ou qui pourraient l’être un jour, puissent en bénéficier. ACC vise en outre à rester en contact avec tous les vétérans, qu’ils reçoivent ou non du soutien, au cas où des problèmes de santé physique ou mentale se déclareraient.

Grâce à cette mobilisation publique, ACC mènera un dialogue bilatéral avec les vétérans et leur famille, et écoutera activement les idées et les commentaires qu’ils lui fourniront. ACC est conscient de la nécessité de tenir une conversation sincère, ouverte et productive sur les obstacles qui peuvent se présenter. Les vétérans et leur famille ont un rôle à jouer dans les décisions qui les touchent.

Une femme membre des FAC portant un uniforme de combat de camouflage discute avec un homme habillé en civil.

Processus de consultation

La consultation a commencé par une série de discussions individuelles avec 15 organismes qui connaissent bien les enjeux des vétérans. Dans un premier temps, des entrevues ont été menées auprès de représentants d’organisations non gouvernementales et de vétérans qui ne bénéficient pas actuellement des services d’ACC. Ces entrevues ont permis de recueillir de l’information qui a servi à structurer l’étape suivante de la consultation.

Dans le cadre de la consultation en ligne (le présent site Web), ACC souhaite connaître l’opinion des vétérans des FAC et des membres de leur famille sur les mesures de soutien qui leur sont offertes. Que devrait faire ACC pour joindre les vétérans?

À la suite de la consultation en ligne, des groupes de discussion en personne se tiendront avec des vétérans un peu partout au Canada.

Enfin, un rapport final de recommandations sera préparé et rendu public. Il devrait être publié à l’été 2020.

Ce que nous avons entendu jusqu’à présent

La première étape de la consultation a été de mener des entrevues, en septembre et en août 2018, auprès d’organismes qui servent les vétérans.

Les questions ont porté sur les sujets suivants :

  • Où et comment ACC peut-il retracer les vétérans et leur famille qui ne bénéficient pas actuellement des avantages et services du Ministère?
  • Obstacles possibles à la participation aux programmes d’ACC;
  • Possibilité de lancer des initiatives de sensibilisation et de communication qui pourraient encourager les vétérans à participer à la fois à la consultation et aux programmes d’ACC.

Qu’est-ce qu’un vétéran?

Un homme s’assoit à l’extérieur dans une foule de personnes.

Au cours des entrevues, l’utilisation du terme « vétéran » ou « ancien membre des FAC » ne faisait pas clairement consensus.

On ne s’entendait ni sur la signification du mot « vétéran » en soi, ni sur qui il devrait désigner. Par exemple, de nombreux jeunes qui ont servi dans les FAC plus récemment, ou qui n’ont pas servi très longtemps, ou encore qui ont servi dans les réserves ne se considèrent souvent pas comme des vétérans malgré le fait qu’ils en sont réellement. Cela peut sans doute s’expliquer par la perception sociale que les gens ont de ce qu’est un vétéran (c.-à-d. un ancien combattant « traditionnel » des guerres mondiales et de la guerre de Corée) plutôt que par la définition que donne ACC, à savoir « tout ancien membre des Forces armées canadiennes libéré avec mention honorable qui a réussi son entraînement de base ».

Il est ressorti des entrevues qu’ACC doit mieux faire connaître sa définition d’un vétéran et s’adresser plus particulièrement à ceux qui ne se considèrent pas comme des vétérans, afin de rejoindre un plus grand public.

Utilisation programmes et des services d’ACC

Bon nombre des personnes qui ont été interrogées au cours de la première phase connaissaient bien les services et les programmes d’ACC, sans toutefois s’en être prévalues.

De nombreux participants ont donné une opinion négative et raconté de mauvaises expériences avec le processus d’obtention des avantages et des services, le qualifiant de difficile, de laborieux, de long et de généralement injuste. Certains ont affirmé parler de leur expérience personnelle, mais la plupart ont mentionné qu’ils avaient entendu nombreuses anecdotes d’autres vétérans.

On a également l’impression que les vétérans ne veulent pas « profiter » des services offerts par ACC, car ils n’en ont pas « besoin », que ce soit financièrement ou autre (même s’ils sont déjà admissibles à des prestations ou qu’ils le seront plus tard).

Des participants ont déclaré ne pas se préoccuper des services d’ACC parce qu’ils ne se considèrent pas comme des vétérans.

Certaines personnes interrogées ne croyaient pas que le Ministère avait quelque chose de valable à leur offrir, surtout celles qui connaissaient peu les services offerts. On a constaté que les avantages et les services offerts par ACC n’étaient pas clairs et bien compris.

Certains participants qui ont entendu le récit d’expériences problématiques vécues par leurs pairs avec ACC ou des refus qu’ils ont essuyés croient qu’il serait trop compliqué ou inutile de même essayer d’entreprendre les démarches.

Enfin, certains vétérans ont affirmé que ce n’était pas par choix qu’ils ne bénéficiaient pas du soutien d’ACC, racontant comment leurs demandes et réclamations ont été rejetées.

Une femme dont les ongles sont recouverts d’un verni aux couleurs du drapeau du Canada pose sa main sur la stèle funéraire d’un vétéran.

Visibilité des services d’ACC

Les personnes interrogées ont également exprimé qu’ACC devait se concentrer sur des efforts de publicité et de promotion afin d’encourager les gens à se prévaloir de ses programmes et services.

Elles ont déclaré qu’ACC devrait être beaucoup plus visible « sur le terrain » et avoir une présence beaucoup plus importante.

Plus précisément, il a été suggéré qu’ACC adapte la communication aux réservistes et aux plus jeunes membres libérés des FAC afin qu’ils comprennent qu’ils sont des vétérans et qu’ils peuvent bénéficier des programmes et services offerts par le Ministère.

On a également suggéré de communiquer les politiques afin que tous connaissent comment fonctionnent les processus d’ACC, de promouvoir l’inclusivité d’ACC (notamment auprès des jeunes vétérans, des femmes vétérans, des vétérans membres de la communauté LGBTQ+) et de faire en sorte que les vétérans qui ont bien bénéficié des programmes et services d’ACC sans problème agissent comme ambassadeurs d’ACC.

Les organismes de vétérans en tant que porte-paroles de la consultation

De nombreuses personnes interrogées ont dit souhaiter améliorer ACC, et enthousiastes à l’idée que des mesures soient prises pour améliorer les activités de communications et de sensibilisation auprès des vétérans.

Presque tous les participants ont exprimé le souhait de participer au projet, en ligne ou en personne. Un grand nombre d’entre eux étaient ravis de pouvoir se faire entendre dans le but d’aider ACC à améliorer la façon dont il fait connaître ses services, de même que l’incidence générale qu’il a sur les vétérans canadiens.

De plus, tous ont accepté que l’on communique de nouveau avec eux dans le cadre de la mobilisation en ligne, et ont souhaité obtenir des renseignements supplémentaires qu’ils pourraient transmettre à leurs organisations, réseaux ou groupes de pairs.

Pour nous joindre

Veuillez communiquer avec Anciens Combattants Canada si vous avez des questions au sujet de cette consultation.

1-866-522-2022

Téléscripteur/ATS : 1-833-921-0071

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.